Journal du Jeudi N°1300 du 18 au 24 août 2016


Anniversaire: 25 piges pour un Dromadaire

Lundi prochain, l’Hebdromadaire soufflera les bougies de la moitié de la moitié d’un siècle. 25 ans de gribouillis satiriques et d’articles décalés, à tenter de relever le pari de l’humour, mais toujours sérieusement...

Ouf! Le gouvernement du Faso a adopté un décret «réglementant l’abattage et interdisant l’exportation des camelins (chameaux)». Le Dromadaire pourra donc continuer à déambuler dans le monde de la presse burkinabè, sans qu’on l’écorche et sans qu’on l’expulse dans un charter. Il prolongera cette balade médiatique débutée il y a exactement deux décennies et demie...
25 ans de JJ, dont 23 ans à croire qu’il ne dessinerait qu’un seul P.F., tellement omniprésent qu’il a fui avec une couronne de lauriers qu’il ne lui revient plus, même fanée. Un an à s’amuser d’un Zinedine Zida propulsé héros “achilleur”. Et presqu’un an à dérouler l’excroissance postérieure de Roczilla, P.F. débonnaire qui déjà déçoit. 25 ans à croquer des puissants qui ont disparu depuis -après avoir intenté un procès au Dromadaire- ou des insubmersibles en forme de boule.
Un quart de siècle à s’amuser avec ce qui est déjà drôle, mais aussi à dépeindre des événements pas toujours gais: des tragédies qui rendent coi, comme une inondation historiquement meurtrière, le crash estival d’un avion ou l’indicible folie terroriste; des soubresauts politiques qui, au contraire, donnent envie d’hurler, comme un putsch anachronique qualifié de «plus bête du monde». 25 années à s’imposer la règle de l’humour à tout prix, même inconsolable, même incompris, même maladroit, même grondé devant un tribunal ou un collège de conseillers.
En août 2016, alors qu’il feuillette le numéro zéro de JJ -jauni et daté du 22 août 1991-, Missié Goama a des rides aux coins des yeux et s’attend, à tout moment, à perdre sa dernière dent. Le Dromadaire, lui, a du mal à assumer sa dégaine d’éternel adolescent. Mais fort heureusement, les Bobo restent les Bobo! Ce vingt-cinquième anniversaire est dédié à ces indéfectibles -bien qu’involontaires- partenaires du Journal du Jeudi, ainsi qu’à tous ses fidèles lecteurs.
Connecté à eux, aujourd’hui, par le réseau bleuté de Mark Zuckerberg, le Dromadaire ne peut que les inviter à exprimer leur génie créateur sur www.facebook.com/Journaldujeudi/. Une bonne blague ou un bon dessin pourrait bien être publié dans le JJ n°1301...