Journal du Jeudi N°1231 du 23 au 29 avril 2015


NILSON MANDILA Y LA MOURI ENCORE !
(à lire à haute voix)

Moi Goama ze va vous dite in soze. Ce na pas lui que qui a en bourousse que y la ine lanimal. Yen na le zotre que y la là poug debout épi vivez au milié de le zens épi quoi, c’est ine virè virè lanimal. Epi mième quand que ze dite que cé ine virè laminal-là, cé le lanimal mauviè mième. Acondé le nanimal que y sonte en bourousse-là, y na pas missant poug na rien.
GoamaAlorsque ti voye dé zens que on dite que y la dé nome mais dans sa ventre y la toro mauviè mième. Zouska y péve poug birlé son camarade acondé de na rien. Que y la ine taranzé solment ti coumace coumça poug le sasser, poug le couper couper avièc le mansette, épi le mété le fé poug birler. Cé pas le magnière de sauwasse cha ?
Moi za conné que vous va si que cé le anfaire de Anfirik di sid-là que ze pagle. Eh djé ! Quand que ze dégagde ça-là, ze narve, je pilair solment. Vous que nous on sont vous pouléré acondé de avant çatais le appatheid épi le bilanc y sontait vous maemélé, nous que on sont fiète le magsse poug vous soutindi zouska anchilté le Pita Bota, vous que on sont vous sipogter pagtout pagtout, quand vous viendre à kièlque part on vous laisse vous va tassoit, c’est vous auzougdoui que nous fiète le dembougsement coumça ? Eh Djé !
C’est comme mième que ze va piriyé épi le bilanc y va pirende encore le pouvar de Afirik di Sid épi poug vous fait le entachement dans le guetto-là. Vous sont divini fous ou bin biète ? Mième le lanimal y fiète pas coumça. Que votre sièf zulu y lè dite solment de sasser le taranzer épi vous deviendre comme le lougarou, asque vous sont être nogmal mième ?
Coumça-là vous sonte poiyangdé Nilson Mandela dans son tombe. Coumça-là que y la  tougouner, tougouner, épi détougouner mième acondé que y la toro honte mième. Si que sa cadavre y sontait pouvé poug dibout épi pagler, wallaye votre zoreille y va calter.
En tout cas moi Goama ze vous dite, si cé le soutana que y la vini dans votre pays, faut piriyé fort y va sogti. Sinon…

Bonne sanse nous tous !