Journal du Jeudi N°1227 du 26 mars au 1er avril 2015


BOIVE TON BOUILLIE AU TARANKIL !
(à lire à haute voix)

Moi Goama ze na pas conné ce que qui passe a défois dans le tiète de le zens quoi. Avant avant, on nè nous apirend que quand que ti a taranzé dans une lotre vilasse, faut que ti va fait doucement poug sarser ton bouilli poug bi épi rasté au tarankil. Quand que ti as taranzé dans ine villase, cé comme que ti dogme pag tière. Si ti na pas pouvé poug sipogter ti dentre à sé toi.
GoamaYen na ine moument que zatait vi ine kièlke soze à le térévigion épi zatait narvé épi za pagler. En ciète moument, cétait le zistouar de le taranzé de en Faranche. Quand za vi lèr soufegtire, za dicourasser au compilet. Moi goama zatait dit que si cé poug vive comme ine lanimal-là, cé palpène ti vas raster au labas. Ti yen na ine villasse, épi ti va lasser cha poug pagti poug été maléré dans la villasse de kièlkin.
Ti voye, tout cha-là cé acondé pasque le zens y na plis le kèr dans son ventre quoi ! Epi coumça, il va lévé poug fiète la disogdre. Cé coumça za tendit ine lotre soze épi za fait le disolmachion compilet.
Le anfaire de Chiri Zacob de Codware-là, quand que za tendit cha, mon kièr y la fiète kouga ! Que acondé de zakchident, tout la mochi-là y la dibout poug pagti sacassé épi birlé le zendarmerie. Ti voyes cha ?
Moi Goama mième ze na pouvé pas poug cièpter cha. Quand que ti a dans ton porpre mizon-là, si ta vazin y viendre poug fiète le pagaille, ti va le sasser loui porpre. Ti a taranzé au labas épi ti birle zendarmerie. Quand que on va voulé poug te sasser, vous va lever que cé Ginophobie-là que cé zaloussi-là. Faut na ka quitter labas ouais !
Vous sont croye que vous sont pouvé mième poug rasté labas épi fiète le coumandement coumça. A lotre zour solment cé vous encore que vous sonte lapidé ine minichtre épi mété le honte sig votre pays. Maintinant vous tougoune poug vini dimandé pagdon. Si vous na pas fléssi inpé dans votre ventre quoi, vous va raster koosweogo, acondé pasqué on va vous sasser épi aukine kièkin y va pagler. Si on nè pouvé mième on va mième pas ciepter que vous va dentirer à Bourkina ichi mième. Le bougdandouille coumça !

Bonne sanse nous tous !