Journal du Jeudi N°1300 du 18 au 24 août 2016


TENCHION LE TOUROU DE BIRKETIER!
(à lire à haute voix)

A lotre zour-là, comme que çatait ine dimanse-là, moi Goama za dibout tôt le matin poug sogti pagti poug que mon zami Ablass pitit-pion y va me coumpagner poug saliyer ine lotre de notre zami que son zenfant y la tombé dans ine garand tourou aviec delo épi noyassé. Quand avant mième que on va rivé, mon kèr y la gaté au compilet. Si que ti voye le route mième poug river au labas, au nom de Djé que si on nè te donné in fouame au labas, faut fiète pagdon lèr dite que on nè ka mener le fouame-là te tourver dans ton la que ti yé.
GoamaCé en cha mième que ze ma dimande en coument yen na dé zens que y sonte biète quoi ! Walla vous sont vivez dans ine kagtiyé, le route que y pagte a sé vous-là, cé au labas que vous crése le tière poug fiète le birque. Quand vous sonte gaté le route-là, toute la lo que y doive poug couler épi contine sont route, cé dans votre crésément-là que y va passer épi viendre dempli votre mizon.
Quand que on sont rivé, on nè fiète le saliyement épi on natait là poug causser causser solment, moi za dimande que on cé où mième que le nenfant-là y la tombé. Cé la mième que nè dibout poug aller vi. Au dabitide, moi Goama ze pagle pas vite vite waah. Mais cha-là, on nè diré que le firein de mon bousse y la cacher quoi. Nièt quand za vi le tourou-là, za dite à mon zami-là que cha-là, cé zon zenfant que y la noyasse danbors, mais en dimain, ce va été tout la kagtier que y va noyassé labas épi on va cassé le mizon-là poug zeté didans épi les térer.
Si que ti voye, cé ine garand tourou coumça que le zens y kiréze poug fiète le birique. Quand que le sizon de pouloui y rive, ça dempili tu va croyer que cé pitit firair de Tanghin barrasse. Epi comme que cé ine non loti, lé mizon-là y sonte collé collé, yen na pas le route. Comment vous sonte pas voulez que le nenfant y va tomber dans son didan ?
Mon bousse parole-là y la sogti in coup coumça mais comme que cé le verté, ti va dite quoi ? Cé lèr que y sarse le porbilème poug sa donner solment.

Bonne sanse nous tous !