Journal du Jeudi N°1192 du 24 au 30 juillet 2014


QUI SONT BOMBER LAGLE ?
(à lire à haute voix)

Adépi que moi Goama za fini le guière épi pirend mon ditiraite poug assis au tarankil, ze sontait oubilyé bourouit de bombe. Mais à l’autre zour, quand que ze tendit son bourpuit-là, za kiryé « Ca cé in bombe ! » avant que ze va mième poug dit « Coussez-vous ! ». Quand que za coure coumça poug pagti pirend mon bougdandouye net za vi Zalissa y lè coussé en bas de lit-là, pilyé comme une milpatte. Cé en ciète moument que za conni que mon fouame-là y lè conné le palkasse.
GoamaAh dja ! ça-là cer sontait le virai bombe mième quoi. Comme le bombe on sontait zété sig nous à le guière de Indossine-là. Tout le tière y la tirembiler zouska poug vegser mon tchapalo. Comme que za fiète le palkasse oussi poug tendi voir cé ou mième que le nenemi-là y va vini. In pé comme que ze na rien tendit, za sogti mon tiète inpé poug couter le bourouit de le navion, ze na rien tendit, donc za sogti mon tout mième. Acondé pasqué si cé le guière, faut pas que ze va raster au darrière. Ine lome quand que yen na le guière, faut pagti à le divan épi ti fient le balle-là comme que on sont fêtait avant.
Mais quand que za sogti, yen na mième rien. Donké za pirend mon camico poug sagssé cé où que le bombe-là y la tombé. Inpé inpé que ze vince, ze dimande épi ze vince solment, zouska za rivé au Laglé. Là mième quoi, za vi pitit firair de Zagazaki et pi Rossima.
Tout la monde y sontait pèr coumça. Yen na aukine kièlkin mième qui lè conné ce que qui a passé. Yen na mième ine lome qui lè dite cé ine missile que loui-mième y lè vi ça quitté en haut poug tombé au pagtaire. Ze dite oh, asque ine zazou coumça y la conné missile ?
Apirès à le raguio, on nè aspiliké que cé ine limbicile que y lès pirende le dynamite pissant poug casser dans son mizon avant de poug pagti dans le trou de l’or-là. Asqué ti voye-ça ? Toi ti va voulé poug sarsser ton lor épi ti vienne poug touyé le zens en ville. Ca cé kièl conorie ça ? En toulécas, faut que on va pini ciète lome-la fort. Mième pitit dynamite de le zenfant-là, on nè tegdi-ça acondé pasqué son danzer. Donc vous mième vous na ka être voir poug que vous va pas sarsé la pobilem poug mité sig le zens. Ti sarse ton lor avec dynamitye en bourse, faut pagti posser ça en bourse.
Bonne sanse nous tous !