Journal du Jeudi N°1296 du 21 au 27 juillet 2016


TENCHION LA DIZOGDRE !
(à lire à haute voix)

En Bourkina Facho , moi ze voye que ce na pas le fouachil pour la gofnément poug ranzer le sozes. On nè mième moyen poug dite que yen na boucoup le tiète que y la minansé compilet. Ti voye le cirkilachion-là, moi Goama ze na mième pas conné au courant de en coument on péve poug régler cha quoi ! En dépi que moi za conné le cirkilachion avant mième que ze va gagné la pegmi de minitiaire que on sontait ma donné apirès le guière-là, moi za conné que ine rondpoint, ti doive poug fiète la tour. Mais auzougdoui, quand que ti degagde le zens dans Wogodogo, cé comme on yen na sogti ine nivo loi qui est sans écha. A toute la calfour, le zens y coupe solment. Cé quand mième que ti veule poug coutougouner-là que si na pas fiète le tenchion on vata cogner chec.
Avant avant, yen natait pas boucoup le zens que y la fiète lacole.
GoamaMais quand que on dite que in soze y la coumcha, que cé coumcha que ti doive poug fiète, tout la monde y raspiècte. Mais auzougdoui on nè tout fiète poug que boucoup le zens y gagne fiète le lacole. Mième le bangtaaré, on nè fiète cha. Le zens y sont vendi le cabris aviec mième le béf poug que son zenfant y va pagti le lacole poug pirendi.
 Mais quand ze digagde-là, faut ma askisser mais yen plis le biète biète que avant.
En pitètre que moi Goama ze na pas nogomal compilet, ou bin cé le zotre que y sont diransé. Mais moi ze croye que cé lèr que y sont diransé. En pitètre que le zens que y lè tarwersser le lacole in coup sans que le miètre mième y lè pas conni sa nom, y sonte boucoup, épi comme que on dite que cé lé tonneau vide que y fiète boucoup la bourouit, cé acondé de poug cha que on lè vi lèr boucoup. Mais faut fiète le pagdon inpé poug fléssi dans ton tiète avant que poug fiète in kielque soze. Si ti na pouvé pas poug fléssi, faut que ti va digagder le zotres épi fait !

Bonne sanse nous tous !