Journal du Jeudi N°1284 du 28 avril au 3 mai 2016


Logo Etranger
C'est un monde: papa Wemba n'est plus

C'est un monde

Papa Wemba n'est plus

Le monde de la musique est en deuil, celui qu’on surnommait le «roi de la rumba congolaise» s’est éteint le 24 avril dernier.
A presque 67 ans, l’icône de la musique africaine participait au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) à Abidjan. Alors qu’il se produisait, et avant d’entamer sa quatrième chanson, Papa Wemba s’est évanoui sur scène.
Bien qu’il ait été évacué vers l’hôpital le plus proche après son malaise, le chanteur n’a pas survécu à son «infarctus massif», comme en témoigne une source médicale.
Plusieurs de ses amis et connaissances expliquaient qu’il présentait des signes de fatigue et qu’il souhaitait mourir sur scène: «Lors d’un déjeuner samedi, il me disait ne pas comprendre les artistes qui prenaient leur retraite. Et il évoquait souvent Molière, en certifiant que lui aussi voulait mourir sur scène», a notamment confié Claudy Siar, présentateur de l’émission ‘Couleurs tropicales’ sur RFI.
Dès l’annonce de son décès par les organisateurs du Femua, l’onde de choc a dépassé les frontières du festival. Sur les réseaux sociaux, les réactions de personnalités ont afflué via le hashtag #PapaWemba. De Black M à Maître Gims en passant par Koffi Olomidé ou encore Passi (l’ancien membre du «Ministère Amer), tous ont exprimé leurs condoléances et leur tristesse de voir partir ce «génie». Michaëlle Jean, la secrétaire générale de la Francophonie, s’est elle aussi exprimée: «Décès de #PapaWemba: la @OIFfrancophonie pleure la perte d’un très grand artiste, la rumba congolaise perd une de ses plus belles étoiles»
Papa Wemba, de son vrai nom Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, est né en 1949. Il avait confié avoir hérité de sa mère la passion du chant. Celle-ci était une «pleureuse», qu’il accompagnait régulièrement aux veillés funèbres.
Il doit sa popularité à sa créativité. Il est notamment reconnu pour avoir ‘dépoussiéré la rumba congolaise’, en y mêlant des instruments électriques et des sonorités rock.
En plus d’avoir marqué le monde de la musique, il était aussi un emblème du mouvement de la SAPE, Société des ambianceurs et des personnes élégantes.

Poug-nèèré
Retour en haut de page