Journal du Jeudi N°1293 du 30 juin au 6 juillet 2016


Logo Etranger
C'est un monde: si David Cameron était africain...

C'est un monde

Si David Cameron était africain...

Jeudi 23 juin dernier, les Britanniques votaient l’abandon de leur appartenance à l’Union européenne. Alors que la plupart des sondages annonçaient la victoire du «remain» (rester dans l’UE), l’Europe s’est réveillée stupéfaite vendredi matin à l’annonce de la victoire du «Out» (sortie de l’UE) à 51,9%.
Coup de massue au Royaume-Uni, qui a vu sa monnaie, la livre sterling, dégringoler ainsi que pour plusieurs bourses européennes, notamment celles de Paris et de Francfort qui ont, elles aussi, chuté. Quant au Premier ministre britannique, qui défendait corps et âme le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, il a annoncé qu’il démissionnerait en octobre pour laisser à un autre la gestion du dossier «Brexit» (la sortie de la Grande-Bretagne de L’UE).
La Grande-Bretagne étant le deuxième plus gros investisseur européen en Afrique après la France, les experts se sont donc lancés dans le débat de savoir si le vote aura un impact favorable ou non sur le continent. Mais sur les réseaux sociaux on préfère prendre la question à la légère. Les internautes se sont en effet amusés à imaginer comment aurait réagi le Premier ministre britannique s’il était africain, notamment sur Twitter avec le hashtag #IfDavidCameronWasAfrican (Si David Cameron était africain).
Pour l’internaute Deo Nyanzi, «Si David Cameron était africain, les urnes auraient été truquées par des puissances étrangères. Les résultats électoraux auraient été annulés et l’état d’urgence déclaré».
Quant à Justyna Sniezek, «Si David Cameron était Africain, il aurait coupé la connexion Internet dans tout le pays pour que les gens ne puissent pas “spéculer”». Faisant notamment référence aux dernières élections au Congo où toutes les communications ont été coupées pour éviter «la publication illégale» des résultats.
De nombreux internautes ont aussi commenté l’annonce de sa démission, plaisantant: «Si David Cameron était africain il n’aurait jamais démissionné.» Ou encore: «Si David Cameron était africain il n’aurait jamais tenu un référendum, et surtout il ne l’aurait jamais perdu. Il aurait viré tout le monde et juste ignoré la demande.»

Poug-nèèré
Retour en haut de page